Respecter le rythme de mon enfant : est-ce possible quand c’est le second ?

Lundi 7H00 : moi la maman, je me réveille avant que le réveil sonne. Chose rare.
Je contemple le petit corps chaud à coté de moi.
C’est moi qui l’ai fait. Presque seule. Elle est belle !

Bordel 7h30, je viens de réagir !
Le bébé que j’ai mis au monde il y a 4 mois a dormi.
Toute la nuit. Pas un seul réveil. Nada.

Sauf que là, elle dort, mais il est 7H40. L’heure de se lever, de commencer la journée… car il faut emmener la grande à l’école. Et nous voilà dans la course, on s’habille en speed, on mange en 2-2 et on court enfiler les chaussures.
Le pas de course, tout ça pour glaner quelques minutes de sommeil en rab. Faut dire que dormir, ça nous fait vraiment du bien !
8H20 Alléluia, on franchit la porte, on est à l’heure !
La journée est officiellement commencée.

Chaque jour j’ai les même remords, imposer un rythme de folie à mon bébé, un rythme qui n’est pas le sien.
La réveiller le matin pour « seulement » faire un aller-retour à l’école. Sortir dans le froid et la pluie tous les jours pour cette « satanée » école. Voir même sortir « après » l’école pour s’aérer tous ensembles parce que la grande poulette a encore besoin de se dépenser (bon dieu à quoi sert donc l’école !?!)
Et puis ne pas pouvoir me poser avec elle quand elle en a besoin parce qu’à côté la grande a besoin de moi, que c’est l’heure de lui préparer le repas, qu’elle a besoin d’être accompagnée dans certaines tâches courantes de la vie et tout le bazar.

Je sais que je ne suis pas à plaindre, que je ne suis pas seule H24 avec deux enfants. Je ne me plains pas, j’ai juste l’amère impression de ne pas prendre le temps pour ce bébé.

Pourtant il y a peu de différences avec l’aînée, que je réveillais tous les matins à 6h pour la déposer à 7h chez sa nourrice à partir de ses 3 mois. C’est strictement pareil sauf que le réveil est plus tard. Et là, elle a sa maman avec elle puisque je n’ai pas repris à travailler.

Je me rappelle, il la presque 4 ans, être restée plusieurs fois dans la voiture pour ne pas réveiller mon bébé endormi. Désormais ce n’est plus vraiment possible, car à côté, dans son siège de grande, une petite fille de presque 4 ans s’impatiente, chante à tue-tête « Libérée Délivrée » ou pleure de mécontentement car j’ai pris le pont rouge au lieu du pont bleu pour rentrer chez nous.

En dehors des jours d’école, j’essaie de prendre le temps, on coupe les réveils pour faire une grasse matinée, on sort que si vraiment on en a envie, et on ne réveille pas le bébé qui dort. Et dès que Papa est de retour, j’essaie de privilégier du temps avec les deux enfants, séparément.
Ouais alors ne parlons pas de temps pour moi, la maman. Pour le moment j’ai tendance à m’oublier.

Je profite des périodes vacances pour essayer d’écouter au maximum les besoins de mon bébé.
Mais entre sa sœur qui court dans toute la maison, pour attraper le chat ou qui fait du trampoline sur le lit parental alors que la petite dort dans son lit cododo, je crois qu’on est vraiment mal parti et je me demande si les semaines scolaires ne sont pas plus reposantes pour ma petite puce finalement !

ET CHEZ VOUS C’EST COMMENT ? DITES MOI QUE VOUS AUSSI VOUS AVEZ DES REMORDS ?

3 thoughts on “Respecter le rythme de mon enfant : est-ce possible quand c’est le second ?

  1. 3 enfants. A a 1ere j’ai fais le choix de ne pas travailler : je materne, j’accompagne, j ‘instruis : c’est mon travail !
    Ici donc il n’y a jamais eu en 13 ans (ou très rarement pour un rdv exceptionnel) de réveils matinaux etc… Et comme nous sommes deux à la maison, mr emmène les grandes aux activités pendant que je suis la maison avec bébé.
    C’est un choix pas toujours facile : des choix de vie, de façon de vivre : décroissance et autonomie. Des revenus très très bas, une gestion rigoureuse et une galère thune mais une possibilité de vivre tous ensemble tous les jours et au plus près des besoins physiologiques et affectifs de chacun.
    Ce n’est pas le paradis, hein, vivre ensemble h24 n’est pas toujours facile, ni compter chaque centime tout le temps, mais nous sommes heureux !

  2. J’aurais tout à fait pu écrire cet article ! Ça fait 11 mois (quoi? Déjà ?) que je vis la même chose et le même remords. Et en plus je suis devenue une maman qui crie tout le temps sur mon aîné et je n’en peux plus de détester la maman que je suis en ce moment…

  3. Bonjour,

    Je laissais dormir mon troisième enfant quand j’emmenais les deux aînés prendre le car.
    Oui, je sais, il ne faut pas laisser un enfant seul(e).
    Je trouvais qu’elle était mieux à terminer sa nuit plutôt qu’à être réveillée pour se retrouver, le ventre vide, dans le froid matinal.
    Tout s’est toujours bien passé.

    Belle journée.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.