On l’a quitté …

« Au pied de l’église,
Bercée par le son des cloches,
Assistant tantôt à un mariage, tantôt à un baptême,
Plus régulièrement à un enterrement
Elle était là.

Petite mais chaleureuse,
Parfois bien froide,
De taille parfaite au début,
Un peu juste ces derniers temps,
Elle était là.

Accueillant il y a 33 mois,
La naissance de notre famille,
Les pleurs et les bonheurs,
L’arrivée de mini-eux,
Elle était là. »

maison

Mais il a bien fallu se rendre compte, à un moment donné, qu’elle ne pourrait pas les accueillir durant bien longtemps, un peu à l’étroit, grappillant le moindre petit espace pour y caser carton de vêtements trop petits, jeux achetés par anticipation et autres folies d’adultes …
Les parents étaient en soif de s’en offrir une à eux, elle, elle appartenait à « l’autre Môssieur » comme dirait si bien la petite de 33 mois.

Et c’est ainsi qu’ils ont fermé la porte, sur leurs souvenirs, les premiers sourires de leur petite, ses premiers pas, ses premiers rires pour de nouvelles aventures.

Mais ELLE, est toujours là, et parfois au détour d’une rue, ils se croisent, ils l’observent tel un oiseau. Elle sera toujours là. Ils repasseront devant elle, régulièrement. Mais désormais, ils ne s’y arrêteront plus.

On l’a quitté, sa première maison.

maison sous cartons

Les souvenirs sont dans la tête, et nous en écrivons d’autres au quotidien dans notre chez nous.
C’est un bonheur de rentrer chez soi, et de pouvoir se dire « je vais y faire ce que je veux ! – un grand trou là – plein de peinture ici ». Dans la limite du raisonnable bien entendu, mais enfin il ne faut plus demander d’autorisations, et surtout nous savons que nous offrirons quelque chose à nos enfants, plus tard, alors que nous ne savons tellement pas à quoi nous attendre dans ce monde si étrange.

A bientôt petite maison, que tes nouveaux occupants t’aiment autant que nous t’avons aimé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *