Des vacances ? Où ça ?

pied-dans-eau

« J’ai de la chance, je suis en vacances,
Trop de la chance, ma fille aussi est en vacances.J’ai toutes les vacances scolaires, quelle chance !
Par chance ma fille aussi ! » By moi

Et tout le monde me dit  » La chance, tu es (encore) en vacances !« 

Et bien si tu veux tout savoir, je ne vois pas cette chance comme tout le monde. Je dois m’estimer heureuse car oui, j’ai plus de 5 semaines de congés par an, je n’ai pas compté mais c’est comme les instits (mais je ne suis pas instit je te rappelle).
Mais au final, mes vacances, sont vites passées, la preuve, je finis ma deuxième semaine, et je trouve enfin du temps pour le blog… Mais elles sont vites passées du côté activités… temps solo…

Car avec ma petite tornade, en plein dans le terrible-two, j’avoue que ces 2 semaines de vacances m’ont parues longues, longues, longues… Tellement longues que j’en ai presque hâte de reprendre le boulot (mais je vais être triste de me lever à 6h, j’avais pris le rythme des grasses matinées et c’était bien sympa). Et au bout de 15 jours (et encore) j’aurais vite envie de nouvelles vacances !

3255601602_1_3_K6tbGP8a

Est-ce que c’est honteux de dire que les vacances avec les enfants sont parfois ressenties comme des moments épuisants par les parents ?

Alors certes, il y a des solutions, comme faire garder la poulette pendant que je prends du bon temps, mais je ne suis pas prête pour cela, pas encore, elle est bien trop petite, elle a encore besoin de sa maman. Lorsque nous travaillons, elle est déjà gardée par une assistante maternelle, c’est largement suffisant.

Alors les jours de grève de sieste, il a fallu l’occuper cette petite poulette qui demande sa maman +++ en ce moment. Mais on a aussi bien joué toutes les deux, on a été voir plein d’animaux, on s’est bien reposées, et on a profité de ces moments mère-fille 🙂

Peinture, balade à la ferme, parc, dessin… balade avec les copines qui ont aussi des enfants… pour occuper nos petits poulets sensiblement du même âge, et parler avec des adultes, c’est vraiment l’idéal !

Et puis, dès que la sieste arrive, et que la poulette veut bien dormir, tu cours t’occuper de ta maison, la machine à étendre, le lave-vaisselle à vider, du linge à ranger, le temps file à toute allure, et quand tu veux enfin te poser « ouiiin – mamannnn« , la poulette est réveillée et il faut enchaîner.

J’admire, les mères au foyer, les mamans en congé parental, celles qui sont éloignées de tous, et qui doivent faire des kilomètres pour trouver un magasin, une aire de jeux…

Je ne pourrais pas survivre si je ne sortais pas de chez moi, j’en ai besoin, un peu tous les jours, qu’importe où j’aille.

Et à chaque fin de vacances je me rappelle que mon dossier d’inscription pour la halte-garderie m’attends…. et qu’il faut que j’aille le chercher … mais j’oublie…où mon inconscient n’est pas motivé…

Et sinon, je n’ai pas testé, mais pour ceux à qui il reste du temps avec les enfants il y a cette technique à tester : (je ne suis pas responsable des dégâts dans votre maison !)

pablo

 

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *