En 2016 je veux …

Réduire mes déchets.

Ça paraît bizarre comme résolution, pas franchement la plus cool des résolutions mais voilà pour cette nouvelle année j’ai décidé de faire (encore) plus d’efforts concernant nos déchets.

Mon côté « je jette moins » est en évolution constante depuis ma grossesse, la naissance de ma fille. Je crois que la découverte de la maternité m’a aussi fait prendre conscience des économies, des efforts que l’on pouvait faire pour notre planète mais aussi notre porte monnaie.

res_prevention

C’est notre lancement dans les couches lavables à la naissance, qui a été le premier pied dans l’aventure « je réduis mes déchets« . Depuis il y a eu de la régression car je mets, je l’avoue, occasionnellement des jetables la nuit pour contrer les grosses nuits (rare ! pas taper !). Une flemme plus qu’autre chose. Après les lavables, que nous avons commencées en douceur (surtout pour PaPa, et aussi le temps de faire le stock), il était tout naturel de passer aux lingettes lavables. Nous étions déjà des fervents utilisateurs de gants de toilette (pour nous, à usage unique). Ce n’était pas difficile. J’ai également supprimé les cotons démaquillants au profit des gants de toilette (je dois me faire des lingettes dans l’année).

Et que d’économies, nous n’avons plus de budget couches/produits à comptabiliser tous les mois. Pareil pour les produits de change, puisque je les faits moi-même (recette ici), je ne rachète pas de flacon.

Bien avant l’arrivée de notre enfant, nous triions nos déchets. C’était proposé par la ville, et ça ne nous dérangeait pas du tout d’avoir 2 poubelles, 2 sacs distincts… On a bien entendu continué. Mais tous les emballages ne sont pas recyclables.

Déchets

Simple mais efficace, quelques petites idées – source Google

L’été dernier, j’ai aussi investi dans un composteur. Il faut savoir qu’à Nantes (et couronne où je réside), il y a une partie du composteur qui est remboursée. C’est plutôt top, il y en a des vraiment pas chers dans les grandes surfaces (mais moches), et sinon il est possible de réaliser le sien avec des palettes (et alors on dit merci à Pinterest). Comme nous avons également pas mal changé nos habitudes alimentaires depuis que nous sommes parents (mon dieu, ça nous a vraiment changé oh la la), nous avons de nombreux déchets verts, les épluchures de légumes et de fruits.
Bref, depuis cet été, je composte. Et je vide encore mon sac poubelle.

Je suis peu comprise par mon entourage. Peut-être parce que j’ai changé radicalement, en peu de temps, et que du coup cela s’est fait trop subitement. L’autre jour, une collègue m’a surnommée « Ecolo-psychopate » car j’essayais de lui proposer une vente groupée de gourdes réutilisables Squiz (ouais, parce que j’adore la marque, je lui fais un peu de pub partout où je peux, comme ici). Bon je n’ai pas réussi à la convaincre, mais j’ai fais une commande groupée avec une autre collègue (coucou ma collègue ! 😉 ) qui partage un peu la même vision et avec qui on échange souvent sur cette réduction possible !

J’ai terminé l’année 2015 en recevant via un Swap de Noël, un rouleau d’essuie-tout lavable. J’étais motivée pour m’en faire mais je manquais de temps, ce rouleau est tombé à pic. Désormais, je ne vais plus acheter d’essuie-tout jetable (sauf cas extrême).

On utilise des boîtes lavables pour nos gamelles du midi. Des gourdes Squiz pour les compotes, des pots réutilisables pour les congeler, on fait nos yaourts dans des pots en verres… Plein de petits trucs du quotidien qui allègent nos poubelles.

J’achète souvent en vide-grenier, surtout les vêtements de la Miss, je donne une seconde vie aux meubles que je veux remplacer en les vendant sur Le Bon Coin, où aux copines à des prix riquiqui.

Je privilégie les jeux en bois plutôt que les jeux en plastiques, ceux mangeurs de piles …

Alors je me suis demandé :  Quelles économies je pouvais encore faire, où est-ce que je pouvais encore faire des réductions de déchets…

Je pourrais supprimer mon abonnement quotidien au journal, mais j’adore trop le journal papier, et je l’utilise un fois lu pour ramasser les déjections du chien dans le jardin…un mal pour un bien (quoi que je ne recycle pas le journal une fois que j’ai ramassé alors bon…).

Je pourrais supprimer le papier toilette, mais je crois que je vais me prendre une soufflante par chéri, qui je pense va trouver que j’en fais vraiment trop. Et puis je ne sais pas par quoi le remplacer (pour la méthode avec de l’eau – non merci). Mais je garde les rouleaux vides afin de faire des activités manuelles.

Je pourrais acheter uniquement des produits « sans emballage » ou à « emballage réduit« , il faudrait pour cela que je change de magasin pour les courses « sèches » car dans mon drive, difficile de réduire les emballages. Je vais essayer de voir pour aller vers une alimentation « en vrac« .

Je suis entrain de limiter les produits dans la salle de bains, d’ailleurs en 2 ans je n’ai rien racheté, je termine les flacons de fond de teint, les échantillons, avant de ne racheter que des produits de meilleure composition, avec des emballages plus légers.

Je suis déjà passée aux lavettes lavables pour les tables, j’ai une réunion H2O la semaine prochaine et j’ai prévu d’acheter des éponges lavables.

J’utilise des sacs en tissu à la pharmacie, je refuse le papier qui emballe le pain (et je me demande toujours à quoi ça sert d’en mettre d’ailleurs), il faudrait désormais que je refuse l’emballage papier pour les viennoiseries, mais c’est tellement rare que j’en prenne, que c’est souvent imprévu et donc je n’ai pas de sac approprié…

Il y a aussi au marché où je ne sais pas encore comment contrer les sacs plastiques… en effet mon primeur me donne parfois certains légumes dans des sacs en plastiques. Il faudrait que je vienne avec plusieurs sacs en tissus désormais. J’ai déjà une charrette pour y entreposer les légumes sans sac.

Je pourrais également installer un STOP Pub sur ma BAL, cela serait intelligent, mais il y a certaines pubs (comme celles de LIDL) qui sont chères à mes yeux et je n’arrive pas à avoir le réflexe internet.

J’ai une CUP mais j’ai du mal à me lancer vraiment, il faudrait que j’investisse dans des SHL (serviettes hygiéniques lavables).

Et je rêve d’avoir 2-3 poules afin d’avoir des œufs frais, tous les jours, qu’elles finissent nos restes … c’est en étude … (petit jardin, chien …)

Je veux aussi en 2016 offrir plutôt du fait-main que d’acheter du tout fait ( le tout faitrevient souvent plus cher et qui fait moins plaisir).

Voilà mes quelques ambitions pour cette nouvelle année !

 

mascotte_prevention5-04

Rendez-vous en décembre 2016 pour savoir lesquelles ont été réalisées (pour le PQ, laisse tomber, c’est mort d’avance, et t’imagine si je t’invite chez moi et que je te dis que je n’utilise pas de papier toilette…)

Et chez vous est-ce que vous faite un geste pour la planète ?
Des astuces pour réduire encore mes déchets ?

8 réflexions sur “En 2016 je veux …

  1. Unemamanutopiste dit :

    Il est super ton article !!! Il est complet, très intéressant et ça me motive à m’améliorer aussi de ce côté car vraiment j’aimerais jeter moins et comme je ne savais pas trop comment m’y prendre ! C’est top !

  2. lespepitesdelakshmi dit :

    Je suis plutôt blogueuse « couture » mais ton article m’intéresse donc je commente! 😉
    Car je suis aussi dans la même vague et je fais aussi tout un tas de choses que tu expliques. 🙂
    Je voulais juste revenir sur les sacs et préciser que lorsque tu te sers au drive, tu peux normalement ramener tes sacs pour qu’ils soient réutilisés. Sinon tu peux directement décharger les affaires dans tes sacs à toi lorsque tu vas les chercher (un peu plus long certes).
    Ensuite, perso, pour le vrac je me sers en biocoop (riz, pates, légumineuses, autre céréales, sucre etc etc) et je réutilise mes sacs papier d’une fois à l’autre. Sinon, tu peux aussi les ramener, dans ma biocoop ils ont mis un bac à disposition où tu peux déposer tes sachets et/ou en prendre des déjà utilisés. 🙂
    Enfin, pour les fruits et légumes j’ai acheté des filets en coton (sur « sans bpa » mais ça se trouve en magasins bio aussi souvent) trop bien! C’est léger et lavable donc top pour cette utilisation!
    Voilà mes « astuces » pour limiter encore! Tu vois, tu n’es pas la seule extrémiste! 😉

  3. lespepitesdelakshmi dit :

    Ah et pour les toilettes, la meilleure alternative (à laquelle on pense TRES sérieusement ici) c’est les toilettes sèches! 🙂 Facile à mettre en oeuvre et du compost pour le jardin!
    Le plus dur pour nous étant de trouver de la sciure de bois non traités… 😉

  4. squizgourde dit :

    Bonjour, un peu en retard (!) un grand merci ! L’article est vraiment super. Vive les « écolo-psychopathes » 😉 Merci de faire autant de buzz autour de nos petites gourdes réutilisables et bravo pour votre démarche #reductiondesdechets. On est fiers et heureux d’avoir des utilisateurs responsables comme vous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *